Pontchâteau

44160

BRETAGNE

 

Nom Breton : PONTKASTELL-KEREN

 

Région administrative : Pays de la Loire

Département : Loire-Atlantique

Population : 7 980 habitants

Habitants : les Pontchâtelains

Superficie : 5 579 hectares

Altitude : 7 mètres

 

Cours d’eau : le Brivet

 

Les armes de la ville se lisent : "De vair à trois croissants de gueules, deux et un".
Ce sont celles des Barons de Pont-Château.

Le fond rappelle les armes d'Hervé I de Blain.

Les croissants sont les armoiries du seigneur Eudon ou Eon.

 

 

 

Pontchâteau

 

Origine du nom : la ville a été formée autour du château et du pont.


Généralités historiques :

Cette hauteur soutenue sur 70 km, de Nantes à la Roche Bernard, est comme un sillon bien tracé rectiligne. C’est en réalité le rebord du plateau nantais dominant la vallée effondrée de la Loire et la dépression briéronne.

Sur la pente aux terrains légers qui s’égouttent bien, la population, dès le Néolithique, s’est abritée du vent de Nord-Est et a orienté son habitat suivant l’exposition au Sud-Ouest, la meilleure pour profiter du soleil. L’un des plus hauts menhirs de l’Ouest, "Le Fuseau de la Madeleine", au Calvaire en témoigne, sur la route des dolmens de Sainte-Reine.

Au sortir de l’hôtel de ville, vous découvrez cette rivière, le dernier affluent de la Loire, qui se jette dans le fleuve, au pied du Pont de Saint-Nazaire. Traversez le Pont que prolonge la place de la Mairie. Pour garder ce pont, le château du Baron était probablement là, à droite sur la hauteur : deux tours encastrées dans les habitations tendent à le confirmer. Au pied du château, les commerçants viennent abriter des détrousseurs leurs marchandises. La ville naît, centre d’échanges entre le pays haut des terres du plateau et les marais du bas pays de la Brière :pont et château, noyau d’origine, d’où son nom.

Au XVIIIème siècle, c’est l’épopée du grand missionnaire Grignon de Montfort qui marque pour longtemps le terroir Pont-Châtelain et environnant : c’est le Calvaire qu’on élève à force de bras et de pierres, qu’il faut d’abord démolir par ordre de Louis XIV mais qui s’est érigé, grâce à la ténacité de nos aïeux.

PONT-CHATEAU se trouvait, au moyen-âge, sur l’une des routes de Saint-Jacques de Compostelle.
Une léproserie et une chapelle existaient dans la forêt de la Madeleine, à 500 m environ de la lisière actuelle. Venu prêcher dans la région, Saint-Louis Grignon de Montfort voulut marquer son passage par l’érection d’un Calvaire. Il choisit d’abord le site des ‘Roches- Bises’ à quelques kilomètres au Nord-Ouest du bourg de Campbon. En raison de difficultés avec les Comtes de Coislin, seigneurs du lieu, il dut reporter son choix sur un site au Sud de la forêt de la Madeleine. L’œuvre commencée en 1709 ne fut terminée que quinze mois plus tard.  Louis XIV, peut-être mal informé, en ordonna la destruction.

Le Calvaire, actuel fut édifié au cours du XIXème siècle. Il comprend un chemin de croix avec personnages : un groupe important rappelle l’Ascension ; des grottes représentant Béthléem, l’Agonie. De la butte artificielle sur laquelle s’élève le Calvaire proprement dit, on fait un tour d’horizon complet embrasant la Brière, la Bretesche, la forêt du Gâvre et les rives de la Loire. Ce grandiose ensemble est le Calvaire le plus fréquenté de France. Il est complété par une Scala Sancta datant de 1891. Des célébrations sont organisées tout au long de l'année (lors de la semaine Sainte, à l'Assomption, ...) en présence de nombreux pèlerins.

Particularités :

Menhir dit le Fuseau-de-la-Madeleine.
Vieux logis dans les hameaux.
Châteaux de Brignan, son moulin XVème siècle et sa chapelle.
Château de Casso.
Château de Coët-Rozic.
Château de Bodiau XIXème siècle.
Château de Coët-Roz.
Quatre moulins à vent XIXème siècle.
Un moulin à eau.
Église XIXème siècle néo-romane.
Chapelle Saint-Roch.
Chapelle de Berreau.
Calvaire monumental XVIIIème siècle remonté au XIXème siècle : chemin de croix aux personnages grandeur nature, Scala Santa.
Fontaine "merveilleuse" de La Madeleine XVIIème siècle.
Musée du Calvaire.
Site du bourg dans la vallée du Brivet.
Prairies marécageuses.
Landes.
Panoramas sur le val de Loire, du calvaire; de la Duthée.
Ressources et productions :
Bois, pâturages. Cultures maraîchères, céréales. Elevage. Chevaux. Cidre.
Vie locale :
Foire : premier et troisième lundi du mois.
Marché : lundi (veaux, moutons).
Comice agricole : dernier samedi d'août.
Courses de chevaux : 1-29 juin.
Fête communale : lundi Pâques, patronale : dimanche suivant le 11 novembre.
Pèlerinage du calvaire : 8 septembre.
Fête de Saint-Roch : 15 août.
Visite guidée du calvaire.
Office de tourisme.

 

Sources :

http://bzh.44.free.fr

http://www.loire-france.com/villes

http://www.pontchateau.fr